Dylan : « Ne jamais rien lâcher »

Après avoir terminé le 10km des Courants de la liberté, il a décidé de s’attaquer aux Foulées du Pays d’Auge (Courtonne la Meurdrac – 14) avec succès car il termine 11ème au classement général et 1er espoir. Je vous présente Dylan Gérard.

Bonjour Dylan, je te laisse te présenter.

Bonjour je m’appelle Dylan, j’ai 22 ans et je suis automaticien. J’habite à Hérouville St Clair et je suis né à Alençon dans l’Orne (Mon passeport et mon carnet de vaccinations sont à jour!) Certains de l’association me chambrent avec ma ville de naissance (ndlr : c’est pas bien se moquer des Ornais..)

Comment as-tu attrapé le virus du running ?

J’ai débuté le running il y a 2 ans juste après avoir arrêté le football. J’avais besoin de faire du sport et je ne me voyait pas rester sans rien faire. J’ai donc enfilé mes baskets et commencé à m’entrainer dans les rues de Lisieux (capitale du Pays d’Auge). Puis mon beau père m’a acheté tous ce qu’il fallait pour que je puisse vraiment me mettre dans ce sport. Une paire de chaussures Asics puis l’application Runtastic.
Deux mois après avoir débuté, il m’a inscrit aux Foulées du Terroir à Livarot (13,6Km). Première course, j’ai fait 3ème espoir et un bon classement général. J’ai eu le déclic et je me suis dit « allez je me lance » dans la course à pied. Je le remercie car c’est en parti grâce à lui que j’ai connu ce sport fabuleux.
Maintenant il me suit partout.

Comment te prépares-tu pour les compétitions ?

Pour les compétitions (principalement 10Km), je m’entraine 3 à 4 fois par semaine et suis les conseils des coachs Caen Runners ainsi que tous les autres membres qui ont de l’expérience.  Je varie fractionné, footing et sortie un peu plus longue le dimanche. Voilà le planning de ma semaine !!!

Le meilleur endroit pour courir selon toi ?

Selon moi il n’y a pas forcément de meilleur endroit pour courir. Partout où je cours je suis très heureux.

Parmi toutes les courses auxquelles tu as participé, laquelle t’a laissé le meilleur souvenir ?

Je dirais à ma deuxième participation à Alençon-Médavy (15.6Km) avec le champion Alexis Bidet.
C’était dans ma ville, la famille était là et le final dans la croix de Médavy… j’étais ému à l’arrivée.

Un conseil pour les autres runners, même débutants ?

Ne jamais rien lâcher. On n’est pas toujours motivé quand on débute la course à pied et qu’on se retrouve seul à essayer de faire quelques kilomètres. Et pour ceux qui ont plus d’expérience, il faut continuer de travailler dur pour atteindre les objectifs fixés.

#CAENRUNNERS

Article similaire
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *